top of page

Grâce à ma première copine, j’ai fait mon coming out


Andréa – Étudiante


temoignage andréa lesbienne premier amour

J’ai 17 ans, bientôt 18 et je sors d’une relation de presque un an avec une fille.

Elle était mon premier amour, ma première fois, mon premier vrai bonheur. Notre histoire était si forte, si belle…


Nous nous sommes rencontrées lors de nos études par le biais d’amies en communs. Rien ne laissait présager forcément une possible relation entre nous. Mais rapidement notre amitié à dépassé les frontières d’une simple relation amicale. Il aura fallu seulement quelques jours pour se rendre compte d’une attirance tellement forte entre nous, d’une alchimie inévitable et si pure.


Elle n’avait jamais eu d’histoire avec une fille, ni de questionnement au sujet de sa sexualité. En revanche, moi, j’avais déjà eu des sentiments pour une fille auparavant, c’est pourquoi je n’ai pas hésité à prendre les devants…


Deux semaines après avoir commencé à discuter avec elle, nous nous sommes vues chez moi. Et puis sur un air de musique plutôt très équivoque « déjame robarte un beso » (laisse-moi te voler un bisou) je l’ai embrassé… Ce fut un moment inoubliable, rempli de complicité.

Ainsi, nous avons entamé une relation qui se faisait durable et forte, nous avons fait plein de choses ensemble, mais à mon grand regret nous vivions cachées de nos familles par peur du rejet. Il faut savoir qu’une difficulté de plus existait malheureusement : deux religions différentes dans nos familles où l’homosexualité n’a pas vraiment sa place…



Une histoire que je n’oublierais jamais


Malgré ça nous étions heureuses, vraiment heureuses … Bien que jeunes nous n’envisagions des projets, notamment de faire notre coming out pour assumer cet amour qui devait être valorisé tant il était sincère et magique.


Malheureusement après un an et demi de relation, elle a décidé de me laisser. Non pas parce que j’avais fait quelque chose de mal, mais parce qu’elle n’était pas bien dans sa vie personnelle. Je ne pouvais apparemment plus l’aider. J’ai bataillé pour la garder, j’ai essayé de la retenir, mais en vain.

J’ai énormément souffert, mais je n’ai jamais regretté ce qu’il s’est passé entre nous. J’ai eu une chance inestimable de connaître l’amour et en plus avec elle. Je suis certaine que je ne pourrais jamais lui en vouloir même si elle m’a littéralement brisé le cœur.

Aujourd’hui, sept mois après que mon premier amour m’ait quitté, je pense à elle chaque jour mais j’essaie tant bien que mal d’aller de l’avant. Je suis jeune, je me dis que le futur me réserve certainement de belles choses avec ou sans elle…


Je suis fière d’avoir assumé cet amour, car dans la tristesse de la rupture, j’ai fait mon coming out à ma famille. C’est une sensation étrange, mais cette histoire si chère à mes yeux ne pouvait pas rester éternellement au placard, je me devais d’en parler. Notre histoire m’a aidé à grandir, m’a aidé à avancer et m’a surtout aidé à m’assumer.

Je me reconstruis chaque jour et je suis heureuse d’avoir suivi mon cœur sans contrainte.

Merci pour ce blog , il me fait du bien.


Photos non contractuelles.

 

Vous êtes homo, bi, hétéro ? Vous avez déjà eu une expérience avec une femme et vous voulez raconter votre histoire ?

Envoyez votre témoignage via le formulaire de contact afin qu’il soit publié sur mon site !


Comments


bottom of page