top of page

J'ai refait ma vie avec une nana et eu un bébé avec !


Angélique Mariée, 3 enfants


J'ai été professeur de danse pendant plus d'une décennie, et au fil des années, j'ai vu se nouer des amitiés profondes au sein de mes cours pour adultes. C'est au cours de l'un d'entre eux que j'ai rencontré Marie. Nos liens étaient plus forts que ceux que j'avais avec les autres élèves, et elle m'apportait un soutien inestimable dans la préparation des spectacles de fin d'année. Nous passions des heures chez moi, à travailler et à rire ensemble.

En 2017, alors que je fêtais mes 33 ans, mon mari a pris la décision de me quitter après 8 ans de vie commune et un petit garçon de 20 mois. Je me sentais anéantie et ne savais pas comment je pourrais m'en relever. Marie a été d'une grande aide durant cette période difficile. Nos rendez-vous en dehors de la danse se multipliaient, et nous partagions des confidences profondes. J'avais besoin de son soutien, et elle était toujours là pour moi. Au fil du temps, des sentiments nouveaux ont commencé à naître en moi, mais Marie n'était malheureusement pas sur la même longueur d'onde.


J'ai fini par lui avouer mon amour

 

Je lui ai dit que je l’aimais, mais je me suis heurtée à un mur. Au cours d'une conversation intime, je lui ai exprimé mes sentiments amoureux, soulignant qu'ils allaient au-delà de l'amitié que nous partagions. Sa réponse fut à la fois emphatique et rationnelle. Elle me suggéra de faire un travail d'introspection pour comprendre et gérer ces émotions, soulignant que la situation n'était pas alarmante et que les choses s'apaiseraient avec le temps. Son analyse, empreinte de lucidité, prenait en compte le fait que nous n'avions jamais eu d'expérience amoureuse lesbienne et que nous étions toutes deux mères de famille, toutes deux hétéros et célibataires.


Malgré son approche pragmatique, je ne pouvais m'empêcher de ressentir un malaise certain. Chaque fois que je la voyais, j'avais l'impression de me préparer pour un rendez-vous galant, comme si j'étais attirée par un homme. J'étais tiraillée entre l'affection que je portais à cette femme devenue mon amie et ces sentiments amoureux inattendus. J'essayais de les refouler, mais ce n'était pas chose aisée. Les semaines qui suivirent ma séparation furent marquées par des crises de larmes et d'angoisse. Je trouvais refuge chez elle le temps que mon mari trouve un nouveau logement. Je rentrais de temps en temps pour qu'il puisse voir notre fils. Un soir, sous le poids de l'alcool après avoir bu avec Marie du champagne lors d'un dîner chez elle, j'ai cédé à l'impulsion et l'ai embrassée.


C'était le baiser le plus long de toute ma vie


Nos lèvres se sont rencontrées dans un élan spontané, comme attirées par une force magnétique invisible. Le baiser qui a suivi s'est étiré en une éternité amoureuse, un moment suspendu dans le temps où le monde extérieur n'existait plus. Après ce baiser, les discussions ont fusé, pleines d'interrogations et d'inquiétudes. On aurait pu croire qu'il s'agissait d'une simple erreur, d'un verre de trop qui avait délié nos inhibitions. Mais il n'en était rien. Une flamme s'était allumée entre nous, une flamme qui refusait de s'éteindre.


Malgré la certitude que cette relation était interdite et que le chemin à parcourir serait parsemé d'obstacles, je me sentais irrésistiblement attirée par Marie. J'étais tiraillée entre la peur de l'inconnu et l'excitation de découvrir un nouveau monde de sensations. Marie, quant à elle, semblait à l'aise, elle qui, quelques mois auparavant, me disait que "ça me passerait". Elle aussi voulait nier l'évidence jusqu'à ce baiser. Elle naviguait dans cette situation avec une aisance déconcertante, sa spontanéité et son naturel désarmant contrastant avec mes angoisses et mes questionnements.


Sans plus attendre, nous avons franchi le cap de l'intimité physique, plongeant à corps perdus dans l'exploration de nos désirs et de nos corps. La première fois fut une révélation, une explosion de sensations nouvelles et inattendues. Je savais que j'empruntais un chemin sans retour, un chemin qui me mènerait vers des territoires inconnus et passionnants. Faire l'amour avec une femme est une expérience immensément addictive, à tenter si vous aimez la sensualité et la douceur.

 

Je voulais que l'on se cache


Même si j'étais libre et apte à de nouvelles rencontres, la nécessité au début de dissimuler notre relation, en particulier dans le contexte des cours de danse, s'imposait à moi comme une évidence. Je redoutais que les gens ne comprennent pas la nature intime de notre lien, qui dépassait de loin les liens d'une simple amitié. Bien que j'étais convaincue de mes sentiments, je me sentais conditionnée par le regard des autres. Marie, quant à elle, était moins sujette aux jugements et abordait la situation avec une grande liberté d'esprit. Néanmoins, nous avons convenu de rester discrètes jusqu'à ce que nos familles soient informées. Lorsque mon mari a quitté le domicile familial, je lui ai révélé que j'étais en couple avec Marie depuis un mois. Sa réaction fut empreinte de compréhension et de bienveillance. Il m'a assuré que personne n'était à l'abri de ce genre d'émotions et qu'il ne porterait aucun jugement.

 

Mon ex mari, mon meilleur ami

 

Lui qui m'avait quittée, était certainement soulagé de me voir remonter la pente et être avec quelqu'un. Ça n'a été simple pour personne, mais ça s'est fait naturellement. Nous avons gardé un bon lien surtout pour le bien être de notre fils. Marie, elle, a été d'un soutien inconditionnel car il m'a fallu beaucoup de temps pour affronter le regard des autres y compris dans la rue. Notre noyau était notre bulle, j'en avais besoin pour ne pas flancher.


Aujourd'hui, cela fait six ans que nous sommes ensemble et quatre années que nous sommes mariées. Le jour de notre mariage, elle m'a demandé si je voulais toujours avoir un enfant avec elle. Nous avons d'abord pris rendez-vous avec un spécialiste en PMA qui nous a prescrit tous les bilans de fertilité. Malgré des résultats assez négatifs suite à des problèmes de santé nous avons stoppé le protocole FIV. Marie s'est renseignée sur d'autres méthodes et nous sommes tombées sur une banque de sperme au Danemark avec laquelle nous avons fait une tentative d'essai bébé... et notre petite Mia est née fin 2022. Nous sommes mariées, propriétaires et avons trois enfants à la maison, le bonheur !




Photos non contractuelles.
 

Vous êtes homo, bi, hétéro ? Vous avez déjà eu une expérience avec une femme et vous voulez raconter votre histoire ?

Envoyez votre témoignage via le formulaire de contact afin qu’il soit publié sur mon site !

Comments


bottom of page