top of page

Le jour où j'ai découvert mon attirance pour les femmes

Ingrid – Reims


J'ai 45 ans, et depuis des années, je me bats contre un secret qui me ronge de l'intérieur et que je refoule. Je suis attirée par les femmes et cela me fait peur. Peur de moi-même, peur du regard des autres, peur de briser le fragile équilibre de ma vie.


J'ai deux enfants merveilleux, deux jeunes adultes qui me comblent de bonheur. J'ai un mari, un homme bien avec qui j'ai partagé une grande partie de ma vie. Nous avons construit une vie ensemble, une famille unie et aimante. Mais au fond de moi, je ne suis pas entière. Une part de moi est enfouie, cachée, niée. Et cette part de moi souffre...


J'ai eu une révélation en voyant deux femmes s'embrasser


J'ai bâti ma vie sans me poser de question, mais un beau jour, quelque chose s'est réveillé en moi. J'avais 39 ans, j'ai vu deux femmes d'une quarantaine d'années s'embrasser dans la rue et cela m'a chamboulée. Je ne savais pas ce que c'était être lesbienne, je n'en avais jamais côtoyé et bien que tolérante, j'avoue n'avoir jamais été curieuse jusqu'ici. Je ne trouvais d'ailleurs pas très joli ce mot "lesbienne", je le voyais comme quelque chose de péjoratif. Mais ça m'a beaucoup questionnée de les voir si heureuses se tenir la main. Je me suis demandée ce que pouvais procurer une relation entre deux femmes. Je me suis demandée si on naissait homosexuelle, où si cela pouvait nous tomber dessus à n'importe quel âge. J'ai compris après des heures à surfer sur Internet, que l'amour n'était pas genré et qu'au fil de la vie on pouvait être attirée par une personne quelle qu'elle soit. Et puis, secrètement, j'ai regardé "La vie d'Adèle", lu "Juste une fois pour essayer", écouté du "Hoshi", "Suzane", "Pomme" ou encore "Angèle". Je me suis abonnée sur les réseaux sociaux à pas mal d'influenceurs LGBT et j'ai eu l'impression que mon cas n'était pas isolé sans pour autant avoir la capacité à envoyer tout valser et tenter d'avoir une première expérience homosexuelle.


Je ne peux plus refouler mon attirance pour les femmes


Je sens au fond de moi que c'est ce que je désire, ce dont j'ai pleinement envie. Bien plus qu'un fantasme, je suis convaincue que je finirais ma vie aux côtés d'une femme.


Je sais que je ne peux plus vivre dans le mensonge. Je veux être authentique, vivre en accord avec moi-même. Mais la peur me paralyse. Peur du jugement de mes enfants, de leur incompréhension. Peur de la réaction de mon mari, de la douleur que je pourrais lui causer. Peur du regard de la société, encore trop souvent intolérante envers les différences.


Je me sens perdue, tiraillée entre mon désir de vérité et la crainte des bouleversements que mon coming out pourrait engendrer. Je me sens seule dans ma quête d'identité, comme si personne ne pouvait comprendre la complexité de ma situation.


Mais je sais que je ne peux plus rester silencieuse


Je dois trouver le courage de me libérer de ce poids qui m'écrase. Je dois m'assumer, pour moi, pour mes enfants, pour mon mari. Je sais que le chemin ne sera pas facile. Il y aura des larmes, des incompréhensions, peut-être même des rejets. Mais j'espère qu'au final, l'amour et la vérité triompheront.


J'ai 45 ans, et il est temps que je vive enfin ma vie pleinement, sans masques ni faux-semblants, sans devoir sans cesse fuir la réalité. Il est temps que je m'affirme pour qui je suis vraiment : une femme, une mère, une épouse... et probablement une lesbienne.



Photos non contractuelles.
 

Vous êtes homo, bi, hétéro ? Vous avez déjà eu une expérience avec une femme et vous voulez raconter votre histoire ?

Envoyez votre témoignage via le formulaire de contact afin qu’il soit publié sur mon site !

Comments


bottom of page